Small Caps Trading

 L'analyse du marché small caps

Accès réservé aux utilisateurs Premium

Vous devez être abonné pour accéder à l'article complet, connectez vous ou abonnez-vous.

C'est une première dans l'Union européenne. Le Luxembourg va bannir le glyphosate, un herbicide qui sera interdit fin 2020 avec une première étape le 1er février, a annoncé jeudi son ministère de l'Agriculture. D'ici au 31 décembre 2020, les produits phytopharmaceutiques à base de glyphosate seront bannis des sols du Grand-Duché, conformément à l'accord du gouvernement datant de 2018. 

C'est "un pas décisif dans une démarche durable répondant aux ambitions d'une utilisation des produits phytopharmaceutiques moderne et respectueuse de l'environnement", a estimé dans un communiqué le ministre luxembourgeois de l'Agriculture, Romain Schneider. 

Pour rappel, au niveau de l'application biocontrôle phytopharmaceutique, Amoeba a procédé début 2019 avec succès à la deuxième phase de tests en effectuant des essais en serre avec le micro-organisme Willaertia Magna C2c Makyen tant qu'agent de biocontrôle pour la prévention du mildiou de la vigne. Les premiers résultats ont montré une efficacité de plus de 90% du produit de référence sur le mildiou (alors qu'habituellement les produits de biocontrôle testés en serre n'assurent qu'un niveau d'efficacité de l'ordre de 50 %). Une nouvelle série de tests a été initiée au cours du second semestre 2018 afin de préparer les essais au champ prévus en 2019 (cf. communiqué de presse du 4 mai 2018).

Dans le cadre de l'application de biocontrôle en protection des plantes,l'Autriche a accepté d'être État Membre rapporteur, avec une soumission du dossier de demande d'approbation prévue au courant du 1er trimestre 2020 auprès de l'Agence autrichienne pour la santé et la sécurité des aliments. La Société estime que l'autorisation de mise sur le marché pour le ou les produits de protection des plantes contenant la substance active pourrait intervenir en 2025, sous réserve d'approbation de son dossier.

La fin du glyphosate est une bonne nouvelle pour les cleantech respectueuses de l'environnement. Lemarché du biocontrôle pour la protection des plantes est estimé à 1,6 Mds€. De quoi remettre un peu de lumière sur le dossier AMOEBA.

Amoeba a clôturé la semaine sur une hausse de +7% à 0.69€.  Le titre est sur une puissante dynamique haussière depuis fin 2019. Amoeba a pris le temps de consolider chaque hausse et semble cette fois prêt à casser de manière ferme et définitive le plafond de verre à 0.70€. A surveiller dés lundi... 

Avis positif à titre spéculatif. 

Actionnaire Amoeba le 19.01.20.  

Articles populaires

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11

Tous les articles